Enquêtes sur l'assassinat d'un président
Thierry Lentz
Prix: 21.73 €
John et Jackie, mythes et scandales
Christopher Andersen
Prix: 19.95 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

James tague

18 messages

simas
Lundi 3 janvier 2005 à 00h50 #12427 Modification de ce message Citer ce message
Je constate que les membres de ce forum sont très calés pour certains.C' est pourquoi j' aimerai vous proposer ce qui suit.
Les différents rapports concluent que le fameux J. Tague a été atteint par la premiere balle tirée depuis la bibliothèque.En suivant la trajectoire on se rend compte, vu l' emplacement de JT par rapport au depository que le tireur avait du manquer sa cible de beaucoup pour percuter le trottoire devant J. Tague.Il ne faut pas oublier que c'était le 1er tir et que la limousine était très proche du depository ce qui impliquait un trajectoire plus plongeante de la balle.Quoi qu' il en soit, je voulais savoir ce vous en pensiez.

R2 D2
Lundi 3 janvier 2005 à 01h00 #12428 Modification de ce message Citer ce message
Très étrange, comme beaucoup de choses dans cette histoire la. Si on se base sur la thèse Warreniste, Oswald aurait complètement raté son premier tir, se serait resaisit sur le deuxième et aurait fait mouche au troisième, normalement le premier tir d'un sniper est le meilleur.
Un peu bizzare aussi qu'il n'aie pas tenté de tuer JFK alors que ce dernier lui faisait encore face, il a attendu qu'il tourne et lui fasse dos alors qu'il devenait cependant une cible parfaite pour un tireur qui serait posté dans le grassy knoll.

oswaldiste
Lundi 3 janvier 2005 à 10h29 #12429 Modification de ce message Citer ce message
James Tague reste en effet une énigme: il crie haut et fort qu'il n'a pas été touché par le premier tir. Et pourtant, c'est le seul, selon la thèse officielle, qui aurait pu le toucher.

Cela dit, il semble que quelques témoins ont vu une balle ricochée sur le trottoir du côté du panneau "stemmons freeway". D'où ma question: est-il possible que le premier tir ait richoché une première fois côté nord d'Elm puis une deuxième fois côté sud? Bref deux ricochés est-ce possible?

Sinon il reste la possibilité qu'un des éclats de la balle fatale ait ricoché jusqu'à lui, mais ça fait parcourir 80m à un éclat, ce qui est beaucoup quand même...

Quant à savoir pourquoi il n'a pas tiré de face, il y a pas mal d'explications.
Déjà, le trajet entre Houston et Elm était assez court et rapide. Donc entr le moment où JFK apparait sur Houston et le moment où il arrive sur Elm, ça ne laisse que quelques secondes, donc certainement pas le temps de s'y prendre à trois fois.
D'autre part, sur Houston, il y a avait pas mal de témoins: se mettre en position de tir en attendant Kennedy mettait le tireur dans une situation pour être vu par tous ces témoins.
De plus, ça voulait dire être en attente à partir de 12h25 (heure prévue du passage du cortège) et 12h30 (heure effective de l'arrivée sur Houston).

Si on admet qu'il pouvait se cachait en attendant le cortège, cela lui aurait laissé encore moins de temps pour préparer son tir.

Autre point: la fenêtre du 5ème n'était pas exactement alignée avec Houston, la cible se déplaçait donc latéralement dans le viseur, le tir n'était donc pas aussi simple que cela.

Et enfin, il y avait Connally devant: donc on voyait moins Kennedy.

Bref selon moi, LHO a donc prévu son tir sur Elm pour toutes ces raisons:
- quand Kennedy arrive sur Houston, il a le temps de se préparer
- étant donné l'angle de tir, il peut tranquillement être masqué par une partie du mur et donc être moins visible

Et puis il se peut également que LHO ait fait son choix entre le tir sur Houston et Elm au dernier moment et qu'il ait opté pour Elm un peu au hasard...

Teigne warreniste
Lundi 3 janvier 2005 à 15h53 #12431 Modification de ce message Citer ce message
James Tague n'avait qu'une égratignure à la joue, a-t-elle été causée par une "pristine bullet" ou par un simple éclat (balle, os, ou béton)?

Il me semble que s'il avait été atteind directement par une balle, il aurait été défiguré, plutôt que d'arborer une simple égratignure...

Et encore, je me suis laisser dire que la blessure de Tague n'avait rien à voir avec les incidents de Dealey Plaza...

oswaldiste
Lundi 3 janvier 2005 à 17h28 #12433 Modification de ce message Citer ce message
La Teigne nous dit:
"Et encore, je me suis laisser dire que la blessure de Tague n'avait rien à voir avec les incidents de Dealey Plaza..."

C'est pas faux, mais tout dépend de quelle joue on parle.
La majorité des photos nous montre Tague avec une belle balafre sur la joue gauche. Etonnemment, cette balafre a l'air d'avoir cicatrisé!
Et bien rien d'étonnant: le 22, Tague a été blessé à la joue droite.
Il s'était blessé à la joue gauche une semaine avant.
Mais sa "blessure" était tellement minime sur la joue droite que les photographes ont pris la photo de l'autre joue, qui était plus marquée!

Bref Tague a bien été touché, par un morceau de ciment mais sur la joue droite.

R2 D2
Lundi 3 janvier 2005 à 19h00 #12434 Modification de ce message Citer ce message
Je savais que tu nous reviendrait rapidement Teigne :)

sceptik
Lundi 3 janvier 2005 à 19h35 #12435 Modification de ce message Citer ce message
**Mais sa "blessure" était tellement minime sur la joue droite que les photographes ont pris la photo de l'autre joue, qui était plus marquée!**
--- Il ne s'en était lui-même à peine rendu compte. Il a effectivement senti quelque chose sur sa joue suite au 3 ou 4ème tir (d'après son témoignage), mais c'est un témoin qui lui avait fait remarquer qu'il avait une égratignure à cet emplacement.

**Je savais que tu nous reviendrait rapidement Teigne :)**
--- et t'as plutôt intérêt à te tenir à carreau si tu ne veux pas de nouveau subir les foudres de notre ami Nicolas..! ;)

Nicolas Bernard
Mercredi 5 janvier 2005 à 20h04 #12451 Modification de ce message Citer ce message
> Et t'as plutôt intérêt à te tenir à carreau si
> tu
> ne veux pas de nouveau subir les foudres de
> notre
> ami Nicolas..! ;)

Ben c'est plutôt mal barré, puisque ladite Teigne écrit :

> Et encore, je me suis laisser dire que la
> blessure
> de Tague n'avait rien à voir avec les incidents
> de
> Dealey Plaza...

Oswaldiste y a très bien répondu. Et avec Connally, Tague est bel et bien l'un des blessés de Dealey Plaza.

Ce qui a effleuré Tague, c'est probablement un ricochet de la première balle, qui a raté la limousine et qui n'a jamais été retrouvée. Certes, il a nié avoir été touché à l'occasion du premier coup de feu, mais il me semble qu'il ne s'est rendu compte de sa blessure qu'après l'attentat, non au cours même de son exécution.

Mike Griffith présente le point de vue conspirationniste ici, et porte des coups très durs à la théorie qui veut que Tague ait été blessé par un fragment de la balle qui a atteint Kennedy à la tête : [ Lien Web ]

Mais le témoignage de Tague ne prouve pas grand chose, à vrai dire. Il ne remet pas fondamentalement en cause la théorie de la balle unique : le fragment qui l'a blessé peut être celui d'une balle ou d'un morceau de béton arraché avec l'impact causé par le premier coup de feu. Or, on sait que le premier tir d'Oswald a été manqué...

Nicolas Bernard
Mercredi 5 janvier 2005 à 20h28 #12452 Modification de ce message Citer ce message
Je reproduis ici un court extrait d'un article de F. Carlier, qui me semble très bien expliquer le cas de James Tague. Citation "Je veux dire : est-ce que Tague a été touché par le premier tir, ou le deuxième, ou le troisième ? Voilà la vraie question. [...] Et de plus, même si Tague peut avoir dit ou pensé une chose précise (du style : "j'ai été touché par le 3e tir"), il est tout à fait concevable que Posner aboutisse à la conclusion que Tague se trompe et qu'il ait été touché par le 1er tir. C'est comme pour Connally ; son témoignage - même honnête - n'implique pas que la séquence de tirs se soit passée comme il le pense. Faut-il ajouter que Tague lui-même ne peut pas, honnêtement, prétendre savoir quel tir l'a touché, puisque tout s'est passé trop vite, et trop brusquement, et lui-même ne s'est pas aperçu sur le moment qu'il avait été touché. C'est juste après les tirs, quand la limousine fonce vers l'hôpital et qu'à Dealey Plaza, les gens, sous le choc, commencent à réagir, que quelqu'un, voyant Tague, va lui dire qu'il saigne."

Ca me semble convaincant. Non ?

wooppy
Mercredi 5 janvier 2005 à 20h43 #12453 Modification de ce message Citer ce message
R2 D2
Lundi 3 janvier 2005 à 19h00 #12434
Je savais que tu nous reviendrait rapidement Teigne :)


Moi aussi!...

Et c'est bien...

Enfin pour certains...

Bien à tous!

sceptik
Jeudi 6 janvier 2005 à 00h50 #12457 Modification de ce message Citer ce message
** Or, on sait que le premier tir d'Oswald a été manqué...**
--- Je t'avoue avoir vraiment des doutes à ce sujet...
Comment le sait-on au juste ? (navré, tu l'as peut-être déjà expliqué auparavant, dans ce cas indique juste un lien où il est possible de jeter un oeil)

En ce moment je suis en train de lire les témoignages de la voiture suiveuse des services secrets ainsi que ceux des motards de part et d'autre de la limo.

- Clinton Hill (se trouvait sur le marche-pied avant gauche dans le sens de circulation) :
" Mr. SPECTER. Now, as the motorcade proceeded at that point, tell us what happened.
Mr. HILL. Well, as we came out of the curve, and began to straighten up, I was viewing the area which looked to be a park. There were people scattered throughout the entire park. And I heard a noise from my right rear, which to me seemed to be a firecracker. I immediately looked to my right and, in so doing, my eyes had to cross the Presidential limousine and I saw President Kennedy grab at himself and lurch forward and to the left.
Mr. SPECTER. Why don't you just proceed, in narrative form, to tell us?
Representative BOGGS. This was the first shot?
Mr. HILL. This is the first sound that I heard; yes, sir. I jumped from the car, realizing that something was wrong, ran to the Presidential limousine. "

- Samuel Kinney (chauffeur) :
" As we completed the left turn and on a short distance, there was a shot. At this time I glanced from the taillights of the President's car, that I use for gauging distances for driving. I saw the President lean toward the left and appeared to have grabbed his chest with his right hand. There was a second of pause and then two more shots were heard. "

- Emory Roberts (assis à droite du conducteur) :
" 12:30 p.m. First of three shots fired, at which time I saw the President lean toward Mrs. Kennedy. I do not know if it was the next shot or third shot that hit the President in the head, but I saw what appeared to be a small explosion on the right_ side of the President's head, saw blood, at which time the President fell further to his left. "

- Paul Landis (sur le marche-pied arrière droit) :
" At this moment I heard what sounded like the report of a high-powered rifle from behind me, over my right shoulder. When I heard the sound there was no question in my mind what it was. My first glance was at the President, as I was practically looking in his direction anyway. I saw him moving in a manner which I thought was to look in the direction of the sound. I did not realize that President Kennedy had been shot at this point. "

- David Powers (jump seat droit) :
" Shortly thereafter the first shot went off and it sounded to me as if it were a firecracker. I noticed then that the President moved quite far to his left after the shot from the extreme right hand side where he had been sitting. There was a second shot and Governor Connally disappeared from sight and then there was a third shot which took off the top of the President's head and had the sickening sound of a grapefruit splattering against the side of a wall. "

- Bobby Hargis (1er motard juste sur la gauche de la limo) :
" , so, I was next to Mrs. Kennedy when I heard the first shot, and at that time the President bent over, and Governor Connally turned around. He was sitting directly in front of him, and a real shocked and surprised expression on his face.
Mr. STERN - On Governor Connally's?
Mr. HARGIS - Yes; that is why I thought Governor Connally had been shot first, but it looked like the President was bending over to hear what he had to say, and I thought to myself then that Governor Connally, the Governor had been hit, and then as the President raised back up like that (indicating) the shot that killed him hit him. I don't know whether it was the second or the third shot. Everything happened so fast. "

- B.J.Martin (2nd motard, côté gauche de la limo) :
- "Mr. BALL. Did you take any notice of the President after the first shot?
Mr. MARTIN. Yes, sir; I looked at the President after I heard the shot and he was leaning forward - I could see the left side of his face. At the time he had no expression on his face.
Mr. BALL. Then, did you hear some more shots?
Mr. MARTIN. Yes, sir.
Mr. BALL. How many?
Mr. MARTIN. Two more shots. "

J'accorde un crédit particulier à ces témoignages dans la mesure où :
1/ ils étaient aux 1ères loges
2/ ils étaient chargés de la surveillance, donc aux aguets.
Mais attention, je n'ai pas dit que leurs paroles tenaient de l'évangile, simplement ils me paraissent avoir leur importance.

Par ailleurs, quelqu'un aurait-il les noms des 2 autres motards situés du côté du tertre herbeux ?

sceptik
Jeudi 6 janvier 2005 à 01h30 #12458 Modification de ce message Citer ce message
En ce qui concèrne James Tague par rapport à l'extrait d'article F.Carlier, il faut faire la distinction entre le moment où Tague a senti quelque chose sur sa joue et le moment où il s'est rendu compte qu'il saignait.
Il est vrai que c'est après coup qu'il s'est rendu compte du léger saignement après que le deputy sheriff le lui ait fait remarquer.

En revanche, ce dont il est convaincu, c'est que ce n'est pas la 1ère balle qui l'a touché. Ce dont il est moins convaincu, c'est s'il s'agissait du 2ème ou du 3ème tir.

Là aussi j'accorde un certain crédit à son témoignage dans la mesure où, contrairement aux autres témoins, et excepté Connally qui a été sérieusement touché ainsi que JFK (naturellement !), Tague a l'avantage d'avoir un repère chronologique sur lequel il peut se baser : l'instant où il a senti quelque chose le toucher. Et par rapport a cet instant, il y a l'avant d'une part, et l'après d'autre part.
S'il affirme que le 1er tir a eu lieu *avant* qu'il ait été touché par la 2ème ou 3ème balle, perso je suis plutôt tenté de le croire.

Pour ce qui est de Posner, je ne connais pas du tout son oeuvre, mis à part qu'il soutient que le tir manqué fut le 1er, et qu'il est un partisan de la thèse officielle.
La question que je souhaiterais poser, en toute objectivité, est la suivante :
qu'est-ce qui fait de cette homme, et de la thèse qu'il défend, une référence ?

sceptik
Jeudi 6 janvier 2005 à 01h38 #12459 Modification de ce message Citer ce message
** Ca me semble convaincant. Non ? **

--- Pas des masses.... ;/
(même si je suis d'accord que tout c'est passé très vite, il y a des choses qui ne s'oublient pas je pense...)

simas
Jeudi 6 janvier 2005 à 01h39 #12460 Modification de ce message Citer ce message
Je n' affirme pas personnellement que le premier tir aurait manqué la limousine mais je me réfere au rapport Warren.
Je ne suis pas Warreniste mais je suis quand meme partagé, car je crois que lorsqu' on dit que meme les tireurs d' elite n'ont pu réediter l' exploit d' Oswald je n' y croit pas beaucoup.Car moi meme passioné d' armes et de tir je sais qu' un tireur d' elite n' aurait eu besoin que d' un seul tir pour supprimer Kennedy .Il n' aurait jamais pris le risque de faire plusieurs essais, car si Jackie Kennedy était moins gourde(que Mrs Connally par exemple) elle n' aurait pas laisser l' opportunité au(x) tireur(s) de canarder son mari de la sorte! Excusez moi d' etre si dur envers elle mais elle le mérite quand meme.Et cela conforte la thèse du tireur isolé qui était plutot moyen au tir.Car si on regarde bien la limousine n' allait pas a plus de 20 km/h.Pour tout vous dire un tireur d' elite suit rarement sa cible, on leur apprend a anticiper en blocant le viseur a l' endroit ou est supposé passer la cible quand il s' agit d' une cible mouvante.Et contrairement a ce que l' on a pu dire ça et là, le meme tireur d' elite peut tirer avec des gants légers sans que cela n' altere ses performances.
La seule chose qui change tout c' est bien sur le temps de la fusillade(6 secondes env) qui sont bien sur en faveur d'Oswald en tant que tireur, car seul une personne inexpérimentée tenterait des tirs successifs qui ne lui laisseraient pas le temps de viser correctement.
Ou alors il y avait plusieurs tireurs (mais certainement pas des professionnels)pour justement se donner plus de chance d' abattre le président.(des mercenaire, anciens militaires,etc..)En effet du Knoll la limousine ne se trouve qu' a un vintaine de metre.Impossible pour un tireur d' elite(donc un excellent tireur puisque c' est un tireur d' elite)de tirer dans le cou a la place de la tete a cette distance meme sur un cible mouvente surtout avec des lunettes de visée.
Meme pour quelqu' un qui a tres peu tiré cette position est ideale pour atteindre sa cible.

R2 D2
Jeudi 6 janvier 2005 à 02h18 #12461 Modification de ce message Citer ce message
Nicolas a écrit:


tout a fait d'accord avec toi, sauf que ca ne regle pas le mystere de la blessure de Tague

Nicolas Bernard
Jeudi 6 janvier 2005 à 17h51 #12469 Modification de ce message Citer ce message
Sceptik,

S'agissant des témoins auditifs, je ne pense pas qu'il y ait quelque chose à retirer. Ils ont été pris par surprise, se sont très vite retrouvés dans le feu de l'action, et se contredisent sur le nombre de tirs et leur provenance. A mon sens, il faut, dans la mesure du possible, les confronter aux preuves scientifiques existantes : films, photos. A ce titre, deux éléments méritent d'être soulignés.

Tout d'abord, le film Zapruder montre bien que le premier tir a été raté. Il montre en effet que Kennedy et Connally ont été touchés par la même balle - la fameuse "balle unique" ("balle magique" selon ses détracteurs, dont j'ai fait partie à une époque pas lointaine). Voir [ Lien Web ]

Or, Connally a toujours été formel : il a été touché par la deuxième balle, pas par la première. Il a clairement entendu la première détonation, et s'est immédiatement méfié. Conclusion : Connally a bel et bien été touché par la deuxième balle. C'est d'ailleurs ce qu'ont toujours pensé l'écrasante majorité des théoriciens du complot.

En outre, Gerald Posner a fait remarquer qu'une jeune fille du nom de Rosemary Wills s'était arrêtée de courir à l'image 187 du film Zapruder - elle déclarerait qu'elle avait interrompu sa course parce qu'ayant entendu un coup de feu, même si son père prétend qu'elle a cessé de courir parce qu'il le lui avait demandé ("Case Closed", Anchor Books, 1994, p. 320-321). Là encore, le film Zapruder apporte une confirmation : on voit bien, en effet, que l'arrêt de la jeune fille est brutal, et qu'elle tourne la tête vers le dépôt de livres. A noter que Posner n'est pas l'auteur de la découverte : le fait avait été signalé par David Lui, in "The Little Girl Must Have Heard" publié dans le "Dallas Times Herald" du 3 juin 1979. A dire vrai, les théoriciens du complot ne s'acharnent guère à contredire Posner sur ce point : il suffit de voir le film "JFK" pour se rendre compte qu'ils épousent au contraire cette datation du premier coup de feu.

Il y a là, à mon sens, deux éléments probants et peu discutables qu'un tir est survenu avant la balle unique et le tir à la tête. Or, on sait que deux balles au moins ont fait mouche. Donc, le premier tir est celui qui a loupé la limousine. C'est d'autant plus évident qu'Oswald a été gêné par le feuillage dense du chêne texan.

Nicolas Bernard
Jeudi 6 janvier 2005 à 17h58 #12470 Modification de ce message Citer ce message
A propos de Tague, son témoignage ne gêne pas vraiment la théorie défendue par la Commission Warren, contrairement à ce qu'on lit souvent. Il est d'ailleurs faux de prétendre que ladite Commission a du inventer la théorie de la balle unique par la "faute" de ce jeune Texan.

La Commission n'a pris en compte le témoignage de James Tague qu'*après* qu'Arlen Specter eut formulé l'hypothèse de la balle magique. Tague n'est devenu véritablement connu de la Commission qu'en *mai* 1964. Il ne pouvait que pousser Arlen Specter et la Commission à épouser la théorie de la balle unique, non sans des réticences, voire de franches oppositions de la part de certains Commissaires. Il convient de préciser que le témoignage de James Tague n'avait pas été pris en compte par le FBI, bien qu'il l'eût porté à la connaissance des agents fédéraux. Le FBI, c'est maintenant avéré, a mené à l'encontre de Tague une campagne d'obstruction qui a mal tourné, car Tague a su se défendre.

Il faut rappeler que la théorie de la balle unique résulte d'une analyse du film Zapruder menée par les Commissaires - analyse au demeurant discutable. Les Commissaires, en analysant le film, avaient estimé que Connally était atteint plus ou moins immédiatement après Kennedy, en tout cas moins de deux secondes après le Président. Or, l'ouverture et la fermeture de la culasse du Mannlicher-Carcano prenaient 2,3 secondes, selon la Commission (il a été établi depuis que ce processus pouvait être encore plus rapide, même si ça ne démontre pas qu'Oswald ait ouvert le feu, et à dire vrai la démonstration demeure plutôt ce que j'appellerai un genre de miracle de dernière minute). En conséquence de quoi, au vu de la proximité temporelle des réactions de Kennedy et Connally, Arlen Specter avait eu l'idée d'une théorie, celle de la balle unique, à la mi-mars 1964. Tague n'apparaîtra qu'après.

Nicolas Bernard
Jeudi 6 janvier 2005 à 18h16 #12471 Modification de ce message Citer ce message
> En ce qui concèrne James Tague par rapport à
> l'extrait d'article F.Carlier, il faut faire la
> distinction entre le moment où Tague a senti
> quelque chose sur sa joue et le moment où il
> s'est rendu compte qu'il saignait.
> Il est vrai que c'est après coup qu'il s'est
> rendu compte du léger saignement après que le
> deputy sheriff le lui ait fait remarquer.

Indeed, bonne remarque. J'avais oublié ce léger détail (qui n'en est pas un) : Tague a ressenti une douleur à la joue pendant la fusillade. En ce sens, la version de F. Carlier - que j'avais reprise à mon compte - est assez inexacte.



> En revanche, ce dont il est convaincu, c'est que
> ce n'est pas la 1ère balle qui l'a touché. Ce
> dont il est moins convaincu, c'est s'il
> s'agissait du 2ème ou du 3ème tir.
> Là aussi j'accorde un certain crédit à son
> témoignage dans la mesure où, contrairement aux
> autres témoins, et excepté Connally qui a été
> sérieusement touché ainsi que JFK (naturellement
> !), Tague a l'avantage d'avoir un repère
> chronologique sur lequel il peut se baser :
> l'instant où il a senti quelque chose le
> toucher. Et par rapport a cet instant, il y a
> l'avant d'une part, et l'après d'autre part.
> S'il affirme que le 1er tir a eu lieu *avant*
> qu'il ait été touché par la 2ème ou 3ème balle,
> perso je suis plutôt tenté de le croire.

Pourquoi pas, mais la fusillade a été extrêmement brève : six à sept secondes. Autrement dit : presque rien. Et cela ne reste qu'un témoignage, qui peut très bien se tromper. Que vous le vouliez ou non, il y aura toujours un doute. Lequel, je l'avoue volontiers, me suffit amplement.



> Pour ce qui est de Posner, je ne connais pas du
> tout son oeuvre,

Ah, faut la lire ! :-) Cela dit, le site de John McAdams est encore plus complet : [ Lien Web ]



> mis à part qu'il soutient que
> le tir manqué fut le 1er,

Sur ce point, il me convainc assez.



> et qu'il est un
> partisan de la thèse officielle.

Là, il me convainc moins. ;-)



> La question que je souhaiterais poser, en toute
> objectivité, est la suivante :
> qu'est-ce qui fait de cette homme, et de la
> thèse qu'il défend, une référence ?

Je pense que Posner a commis d'excellents chapitres sur l'Affaire, mais le livre reste inégal. D'un certain point de vue, c'est la démonstration warreniste la plus efficace jusqu'à la prochaine (qui à mon avis viendra de Dale Myers, ou Kenneth Rahn, ou Vincent Bugliosi), c'est à dire que certaines de ses conclusions tiennent la route même si la méthode adoptée est mauvaise - par exemple, l'affaire de Clinton : [ Lien Web ] Dans d'autres cas, Posner a soigneusement éliminé ce qui portait atteinte à sa thèse, et a même parfois été jusqu'à falsifier ses propres sources : [ Lien Web ]

Autrement dit, comme dans tout bouquin relatif à l'Affaire, il y a à prendre et à jeter. A mon avis, "Case Closed" constitue une lecture nécessaire (à moins de se farcir la totalité des sites de John McAdams et de Kenneth Rahn), qui devra s'effectuer par une constante vérification des références données.

Pour faire bref, Posner est un pourri talentueux, et qui a parfois raison.

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Les Grandes Affaires criminelles Roger Jean Ségalat L'Amérique brûle James Hepburn L'homme qui crut tuer Kennedy Pierre Gosset, Renée Gosset Le jour où Kennedy fut assassiné Luc Bernières Dallas 22 novembre 1963 David E. Scheim Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...