American Death Trip
James Ellroy
Prix: 21.00 €
Le clan Kennedy
Jacques Lowe, Thomasina Wolfe
Prix: 38.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

JFK, sacrifié au nom du bien-penser américain

15 messages

med
Mardi 19 octobre 2004 à 18h37 #11793 Modification de ce message Citer ce message
JFK était en rupture avec l'idée traditionnelle de la politique américaine .n'est il pas mort pour cela?

Teigne warreniste
Mercredi 20 octobre 2004 à 00h39 #11804 Modification de ce message Citer ce message
Non, JFK n'était pas Jésus-Christ et n'est pas mort pour racheter vos fautes...

Jeanmaguru
Mercredi 20 octobre 2004 à 10h59 #11807 Modification de ce message Citer ce message
Oui Med, pour l'establishment états-unien, le Stay-beyind en tête, qui fait et défait les gouvernements, JFK était un hérétique. Son assassinat visait à sanctionner (et à donner un avertissement) au non-conformisme.

Il faut même admettre aujourd'hui que l'avènement de JFK fut un affreux malentendu. Par l'accord secret avec la Maffia, l'étroitesse de la marge de ses voix à l'élection et le passé affairiste de son père, l'establishment croyait JFK obligé de composer avec le grand capital.

Mais après le non-paiement de la dette de la Maffia; après la débâcle de la Baie des cochons, où il refusa de donner à l'establishment la guerre qu'il voulait contre Cuba et dans laquelle il voulait l'entraîner, en lui refusant l'appui aérien; après l'impression de molesse donné à Khroutchev à Vienne puis dans ses tentatives ultérieures à vouloir la paix; après l'incident avec Roger Blough, magnat de l'acier en 1962 et la phrase malencontreuse qui s'ensuivit; après son discours à l'Université de l'État de Washington dans lequel donnait l'impression, cinq mois avant Dallas, de rectifier un parcours erroné; après ses atermoiements puis sa marche-arrière dans le dossier vietnamien, les forces réactionnaires états-uniennes s'étaient rendues compte de leur erreur.

Le reste ne fut plus qu'une alliance des mécontents: FBI, CIA, Maffia, Lobby juif, Johnson frustré, Complexe militaro-industriel, Stay-beyind, Milieux pétroliers texans, Sectes à caractère satanique qui dirigent habituellement le monde, etc...

Et un incroyable concours des circonstances:
(1) Un état d'esprit qui se prête bien à l'attentat (désinvolture excessive devant le danger, avertissements écartés, etc...)
(2) Coincidence de la visite à Dallas avec la tenue d'une scession du Congrès sur une éventuelle décheance de Johnson
(3) On rapporte aussi que le lundi ou le mardi précédant, JFK s'était adonné à son sport favori (le bed-ball, suivez mon regard) avec quelques midinettes dans un hôtel proche de la Maison Blanche. Au cours de cette "partie", à la suite de furieux coup de reins, son dos avait recommencé à lui faire mal. L'empêchant donc, sur Dealy Plaza, de s'incliner pour se protéger puisqu'il portait sous sa veste un corset orthopédique...

Salut!

Ladislas
Jeudi 21 octobre 2004 à 16h07 #11813 Modification de ce message Citer ce message
Intéressante analyse !

Je serais curieux de lire la Teigne Warreniste sur le sujet :-)

Juste savoir si une telle hypothèse lui parraissait crédible ou bien si il est définitivement convaincu que le monde est chaleureux, composé d'être exceptionnel qui n'ont de cesse que de s'encquérir du bien être de leur semblable ;-)

Car assurément l'amérique pudibonde, chaste, conservatrice, libérale, démocratique ne saurait nourrir en son sein et de surcoit en son élite de tels individus :-)

Enfin espérons le !

Ortsac
Vendredi 22 octobre 2004 à 23h44 #11814 Modification de ce message Citer ce message
Arrêtez de chercher midi à quatorze heures, c'est moi le coupable!

Jeanmaguru
Samedi 23 octobre 2004 à 18h00 #11820 Modification de ce message Citer ce message
Comme l'heure est aux aveux, je me suis moi-même soumis à cet exercice. Voici le script de mon interrogatoire menée par l'OPJ de Dealy Plaza.
Q: Alors, vous êtes venu vous aussi avouer avoir tiré sur le Président le 22 novembre 1963?
R: Non, seulement j'ai accusé de complot un groupe innocent.
Q: Lequel?
R: Le Stay-beyind.
Q: Hein, c'est quoi ce machin-là? Est-ce le nom d'un oiseau, d'une épidémie ou d'un juron turco-tartare?
R: Non, en fait dans mes précédants posting je voulais écrire STAY-BEHIND. Mais comme la Commission Warren elle-même a commis des erreurs... malgré toutes les compétences... on pourrait me le pardonner...

Sphinx
Lundi 25 octobre 2004 à 01h06 #11824 Modification de ce message Citer ce message
JFK n'était pas JC, mais il a été le premier président catholique des USA et tout comme JC il reste une "Superstar" ; il n´a pas été, au sens strict, crucifié, mais il a été assassiné un vendredi à l'heure de la crucifixion et, bien que l'agonie fut plus courte, un juif caméra au poing - Zapruder - se tenait prêt pour pouvoir en témoigner. JFK n'était pas JC mais tous les martyrs se ressemblent en ceci qu'ils meurent pour mieux renaître dans leur propre mythe. Le rachat des fautes est hors sujet ici, mais j'y reviendrai peut-être dans un contexte mieux défini. Un dernier rapprochement : même si c'est après coup (à remarquer le double sens d'"après coup"!), la Commission Warren va jouer le rôle de Pilate pour l'occasion et s'en lavera les mains.

Teigne warreniste
Lundi 25 octobre 2004 à 19h04 #11828 Modification de ce message Citer ce message
Non seulement Abe Zapruder était Juïf, mais aussi Jack Ruby, Bernard Weissman, Arlen Specter, David Belin et qui d'autre?

De quoi inspirer le Sphynx...

Sphinx
Mardi 26 octobre 2004 à 01h32 #11830 Modification de ce message Citer ce message
Qui d'autre? JC lui-même était un "sale juif", n'est-ce pas?

Teigne warreniste
Mercredi 27 octobre 2004 à 18h08 #11837 Modification de ce message Citer ce message
Jésus le Nazaréen? C'était le Ben Laden de son époque, c'est probablement pour ça que les Romains l'ont "immobilisé" sur une croix... livré par les colabos du Sanhédrin et les membres d'une secte rivale...

Sphinx
Jeudi 28 octobre 2004 à 14h01 #11840 Modification de ce message Citer ce message
JC était loin d'être un richissime "aristocrate", la provocation qu'il pratiquait était d'une toute autre nature et il est fort raisonnable de penser que c'est plutôt lui qui s'est servi des "collabos" dont vous parlez pour réaliser ses desseins, son "destin" ; il s'est livré lui-même, bien évidemment, mais il avait besoin pour ce faire des "collabos" et de Judas.

Alex42
Jeudi 28 octobre 2004 à 14h30 #11841 Modification de ce message Citer ce message
C'est moi où le forum a tendance à déraper pour l'instant? :-)

Teigne warreniste
Jeudi 28 octobre 2004 à 19h51 #11843 Modification de ce message Citer ce message
Eh bien, non, le Nazaréen ne s'est pas livré lui-même aux Romains...

Il a été trahi pour une poignée de pièces d'or par un de ses disciples; Judas le Sicaire, qui provenait d'une secte réputée pour sa propension à couper les gorges des "infidèles"...

Jésus fut livré aux soldats du Sanhédrin, Sanhédrin qui s'est empressé de le retrocéder aux autorités romaines...

Remplacez "Jésus" par "ben Laden" et "Roamins" par "américains"... ça vous ne rappele pas quelque chose?

Sphinx
Jeudi 28 octobre 2004 à 21h43 #11846 Modification de ce message Citer ce message
Votre insistance ne fait que souligner les différences ; pas d'"aristocrate" richissime... qui s'ennuie peut-être... allié de ses futurs ennemis... pas d'assassinats massifs, mais un style socratique... et, évidemment, une propension notoire à faciliter sinon déclencher les faits dont l'enchaînement fatal lui assurera de survivre dans l'histoire "malgré" sa mort physique. D'après l'information dont je dispose Bush n'a pas agi en Pilate et les crucifiés il faut les chercher en Irak. D'ailleurs, l'empire romain est devenu chrétien, et les américains sont restes accrochés à JFK. Cela ne vous rappelle-t-il pas pourquoi, par exemple, il existe un forum comme celui-ci ?

Teigne warreniste
Vendredi 29 octobre 2004 à 01h34 #11849 Modification de ce message Citer ce message
Il est fort probable que Jésus de Nazareth ait été cruxifié parce qu'il dérangeait... à la fois les autorités romaines et les élites juïves... Fort probable que Jésus était proche des milieux terroristes de l'époque...

Que sa secte comptait un sicaire est assez significatif... "Sicaire" est un mot vient de "poignard"...

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Le temps du souvenir Rose Kennedy La mère d'Oswald parle Jean Stafford Le jour où Kennedy fut assassiné Luc Bernières Les Grandes Affaires criminelles Roger Jean Ségalat JFK - affaire non classée Jim Garrison Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...