Les nouvelles preuves sur l'assassinat de Kennedy
Caroline Lebeau
Prix: 18.05 €
Kennedy une vie comme aucune autre
Geoffrey Perret
Prix: 18.95 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

JFK s'est-il suicidé ?

14 messages

Tam
Mardi 19 octobre 2004 à 12h07 #11789 Modification de ce message Citer ce message
Comme nombre d'entre vous, j'ai déjà lu de nombreuses théories à propos de cet assassinat... Oswald multiples, corps de Kennedy manipulé, implication des clans Johnson, Bush et j'en passe. Et même la théorie du coup de feu accidentel de George Hickey...

D'où mon interrogation: Peut-on étayer toute hypothèse de suffisamment d'éléments pour la rendre crédible ? (même vaguement...)

Pensez-vous qu'on puisse (par défi) tenter d'échafauder une théorie selon laquelle Kennedy se serait suicidé sur Dealey Plaza ? Si quelqu'un est volontaire pour une tentative, ça me plairait de la lire... sinon, votre opinion quant à mon interrogation (en général ou juste pour le "cas" JFK) m'intéresse également.

Tam.

oswaldiste
Mardi 19 octobre 2004 à 15h51 #11790 Modification de ce message Citer ce message
Oui effectivement Kennedy s'est suicidé!
Et tout semble pointer vers cette hypothèse.

Avant tout, il faut se rappeler d'une chose: Kennedy était atteint de la maladie d'Addison!
Il s'agit d'une insuffisance d'une glande: cette maladie n'est pas à prendre à la légère! En effet, en 1947 durant son rapatriement d'Angleterre, JFK avait reçu l'extrême onction tellement cette maladie l'avait rendu malade.
Il en réchappa, mais il savait qu'il ne s'agissait que d'un sursis...

1960: JFK devient président, il accéde au pouvoir suprême, amène le nom de son clan vers la postérité.
Cela ne doit pas faire oublier une chose: la fonction est prestigieuse, mais les tâches sont incroyablement ardues!
Kennedy savait que le Vietnam était un bourbier, il pressentait que l'entente cordiale avec Kroutchev n'était qu'une accalmie avant une éventuelle reprise.
Et de plus, il savait que sa santé ne le ménerai pas loin... Car certes la maladie d'Addison lui donnait ce tein constamment halé, mais dans le fond, cette maladie allait avoir sa peau.

Il se résolue à organiser lui même sa disparition: en se retirant de la scène de façon dramatique, il savait qu'il accédait à la postérité bien plus qu'en effectuant un deuxième mandat!
Et qui de mieux placé que lui pour organiser sa propre disparition?

Tout porte à croire que l'assassinat vient de lui: les négligences dans le trajet, les fenêtres ouvertes, le virage à plus de 90°, la lenteur de la limousine à ce niveau là.
N'a t-il pas lui même dit qu'il suffirait d'un sniper sur un toit ou à une fenêtre pour en finir avec lui? prémonitoire n'est-ce pas?

De plus il avait opté pour la limousine cabriolet, alors qu'il existait une version hard top brlindée (je ne parle pas de la bulle qui elle n'était pas blindée). Tout cela est la preuve de négligence extrême qui ne peuvent émaner que d'un très haut niveau!

De plus, que dire de cette roccambolesque mystère autour de sa mort? de toutes ces théories, des toutes ces zones d'ombres: on aurait voulu créer un mystère qu'on ne s'y serait pas pris autrement. Pire, je pense que seul un scénario établi longtemps à l'avance pouvait aboutir à un tel mystère!

Kennedy a monnayé avec Hoover son assissanat: Kennedy partait en beauté, selon ses souhaits, Hoover se débarassait du catholique de la maison blanche obsédé par le crime organisé! Tout le monde y trouvait son compte!


C'est crédible comme ça???

Jeanmaguru
Mardi 19 octobre 2004 à 17h32 #11791 Modification de ce message Citer ce message
Pourquoi s'arrêter en si bon chemin, cher Oswaldiste, et ne pas insinuer aussi que Jack avait fait appeller les tireurs à la Maison Blanche pour une répétition générale? Pour faire vrai, ces messieurs auraient donc poussé le zèle jusqu'à s'entretuer (l'agent JD Tippit, Ruby-Oswald), à se dénoncer comme des enfants d'une école maternelle après un pet (Ruby en prison, le corps miné par un cancer généralisé après un flashage au rayon X)!

Robert Kennedy se précipitant le lendemain matin chez John Mac Cone, directeur de la CIA et lui demandant sans ambages: "Est-ce que la CIA a tué mon frère?" Et Jackie déclarant à un Theodore White sidéré: "J'ai voulu garder cette robe ensanglantée pour qu'ILS voient ce qu'ILS ont fait!" Et les témoins disparus. Et le cerveau conservé, aurait donc été celui d'une vache? Et la réunion du comité de la campagne électorale 1964 tenue juste avant d'aller à Dallas... Vraiment, l'Amérique n'en finirait pas de nous étonner, en renvoyant aussi la vérité sur un tel secret loin dans le 21e siècle.

Non, des fois il faut garder les pieds sur terre, même si dans cette affaire la réalité a souvent dépassé la fiction. Même si les secrets et les incohérences de la version officielle ont dès le départ sollicité les imaginations.
Car des versions, il y en a eu. Je vais me limiter à seulement trois: (1)Kennedy ne serait pas mort et végèterait encore dans les couloirs du Parkland Hospital, complètement défiguré; (2)Kennedy tué par son propre chauffeur! Le pauvre, obligé de viser juste de la main gauche passant sous ses aisselles et sans que madame Connally, assise juste derrière lui ne voit rien; (3)Dernièrement, un roman qui cachait mal une conviction découvrait un Kennedy ayant mis en scène son assassinat pour se retirer sur une île avec Marilyn Monroe, dégoûtait qu'il était du pouvoir...

Quel metteur en scène il aurait été!Au sujet de cette maladie d'Addison, Jack avait fini par être fataliste. Il profitait de la vie comme quelqu'un s'attendant à mourir n'importe quand. Après tout, ce ne sont pas les occasions (ni les moyens d'ailleurs) de se suicider qu'il avait manqué lorsqu'en 1954 son mal l'avait abondamment fait souffrir. Ou quelques années plus tôt lorsqu'un collègue de la Chambre des Représentants l'entendit murmurer entre les dents un "Y en a marre" en montant difficilement les escaliers du Capitole...

Salut à tous!

Nicolas Bernard
Mardi 19 octobre 2004 à 21h32 #11802 Modification de ce message Citer ce message
Je voulais démontrer que Kennedy s'était suicidé, mais 1) Oswaldiste l'a très bien fait, 2) j'ai en réalité découvert l'autre vérité.

Et cette vérité, là voici : Kennedy n'a jamais été exécuté. Son voyage au Texas s'est très bien terminé, et il a été réélu en 1964. Les preuves ? Mais d'abord, étiez-vous bien à Dallas ce jour là ? Avez-vous vu Kennedy se faire descendre ? Moi pas. Et je ne crois que ce que je vois.

Le film Zapruder ? Un faux : on sait en effet que Jackie Kennedy détestait les chapeaux. Or, sur le film, elle en porte un. Impossible. Le chapeau a été rajouté. Ce qui jette un doute sur l'authenticité de l'oeuvre.

Les témoins ? Ils se contredisent tous. Dès lors, ils mentent, pour devenir célèbres. Ces traîtres au Texas, leur pays (natal ou non) ont sans doute cherché à saloper la réputation de Dallas en prétendant que le Président avait été tué.

L'assassin, Lee Oswald ? Mais qui l'a vu tirer sur quelqu'un ?

Non, en vérité, Dallas 1963 est un énorme canular monté de toutes pièces. Johnson n'a jamais pris le pouvoir : non, l'homme qui ressemble à Johnson n'est autre que Kennedy, lequel du fait de la maladie d'Addison a vieilli prématurément et est mort au début des seventies, divorcé de Jackie... Les thuriféraires de Kennedy ont par la suite repris le mythe de l'assassinat pour donner à leur héros une légende digne de dissimuler le déclin américain de la seconde partie des sixties. Et Johnson, Vice-Président jusqu'au bout, a été transformé, du fait de cette troublante ressemblance physique, en bouc-émissaire.

sceptik
Samedi 23 octobre 2004 à 01h51 #11818 Modification de ce message Citer ce message
Toutes ces hypothèses + ou - farfelues me font penser au clip "Reload" de Ministy, qui est une parodie de l'assassinat de JFK, dans lequel le leader/chanteur du groupe se retrouve dans la peau de....Jackie Kennedy, et où les suspects potentiels sont, entre autres et dans le désordre, un caméraman amateur, un monsieur au chapeau, Castro, un pape, et même Djizeusse himself, Marilyn (avec une banane), ou encore un chef cuisinier, une majorette, voire... une mamie en déambulateur...!!

Un court extrait ici :
[ Lien Web ]
(nécéssite Quicktime)

Ça m'avait bien fait marrer la 1ère fois.
Voilà c'était juste histoire de contribuer à ce fil plutôt récréatif !

sceptik
Samedi 23 octobre 2004 à 01h54 #11819 Modification de ce message Citer ce message
Heuuu, le groupe s'appelle Ministry (avec un r), mais vous aurez rectifié par vous même...
(désolé j'ai 2 pieds gauches...!)

Sphinx
Dimanche 24 octobre 2004 à 16h40 #11823 Modification de ce message Citer ce message
Il est fort probable que l'on puisse étayer "quasiment" n'importe quelle hypothèse afin de la rendre "plus ou moins" crédible, mais dans le cas présent il me semble plus intéressant d'aborder sérieusement la question posée en y ajoutant un seul mot : "inconsciemment".

Teigne warreniste
Lundi 25 octobre 2004 à 19h17 #11829 Modification de ce message Citer ce message
Et bien c'était bien du suicide politique que d'aller dans une ville où les partisans de Bruce Alger et d'Edwin Walker pullulaient comme des petits lapins...

En effet, JFK risquait fort d'y être atteind par des oeufs ou des tomates pourries ou encore être victime de "performances du cru" comme la frappe de politiciens libéraux avec une pancarte, ou encore asperger son candidat honni de généreux crachats...

Oui, JFK a vraiment défié le destin en allant à Dallas le 22/11/63...

Sphinx
Mardi 26 octobre 2004 à 02h19 #11831 Modification de ce message Citer ce message
Quand on analyse les événements "après coup" - encore une fois le double sens! (mais c'était dans un autre fil) - on y découvre et on leur attribue des nouvelles significations. Nous ne devons pas oublier, cependant, que le simple déroulement des faits, ainsi que leur enchaînement, mettent en lumière, de façon irréfutable, toute une série de contenus et d'implications préalables dont les acteurs eux-mêmes n'étaient pas conscients. Dans ce sens, et indépendamment de toute autre réflexion, puisque JFK a été assassiné à Dallas le 22/11/1963, JFK a, donc, vraiment défié le destin en se rendant à Dallas le 22/11/1963.

lino
Mercredi 27 octobre 2004 à 11h55 #11832 Modification de ce message Citer ce message
Je trouve très dommageable, voire très compromettant pour ce site (par ailleurs très précis et très sérieux)de laisser s'installer des "discours" tel que le suicide de JFK. Certes chacun a le droit à sa Vérité, mais il y a une réalité qu'il ne faut pas transgresser ni transfigurer au risque de crédibilité. ceci étant dit pour que les véritables internautes intéressés par l'assassinat de JFK ne perdent plus leur temps dans ces bavardages futiles et inutiles et qui n'apportent RIEN au débat

oswaldiste
Mercredi 27 octobre 2004 à 13h37 #11833 Modification de ce message Citer ce message
Qui a parlé de vérité? il s'agissait là d'un exercice de style destiné à ceux que ça intéressait...

Je pense que tu as raté le principe de ce message ;)

lino
Mercredi 27 octobre 2004 à 15h13 #11834 Modification de ce message Citer ce message
J'ai peut être effectivement raté le "principe" du message, même si l'exercice de style m'échappe quelque peu (y a suffisamment de site de jeux sur le mail)
Je pensais surtout ne pas perdre et la réalité et le sérieux de ce site.
Peut être que là aussi c'est raté .
Dommage

Jeanmaguru
Mercredi 27 octobre 2004 à 17h04 #11835 Modification de ce message Citer ce message
Le nouveau venu sur ce forum que je suis a pour première impression qu'il y a trois catégories d'intervenants: les sérieux, les pertinents-drôles et les ludo-incrédules.

Les premiers recherchent vraiment la vérité et utilisent les arguments. Ils sont les plus fair-play. Les deuxièmes, quoiqu'étant retranchés sur leurs certitudes, avancent souvent des avis pertinents.

Mais de temps en temps, ils aiment faire de l'esprit, faire rire, de façon intéressante d'ailleurs (Teigne warreniste est le meilleur représentant de cette catégorie).

Les troisièmes sont accrochés à leur crédo. Pour eux, les échanges ne sont qu'un jeu. Pas question de remettre en cause quoi que ce soit! Vous n'y pouvez rien. Il faut les prendre comme tel.

Dommage effectivement pour ce site car il est intéressant. Il faut s'y faire!

Jeanmaguru
Mercredi 27 octobre 2004 à 17h11 #11836 Modification de ce message Citer ce message
Au fait, Oswaldiste, l'extrême onction dont question dans votre posting tout au début de ce fil, était-ce en 1947, au lendemain de son entrée à la Chambre des Représentants, ou en 1954 comme je le croyais? Jack était alors au Sénat et dû subir une opération je crois...

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: John Fitzgerald Kennedy président Hugh Sidey Mort d'un président William Manchester John F. Kennedy Claude Moisy 400.000 dollars pour abattre Kennedy à Paris Camille Gilles Citizen Hughes: L'Homme qui acheta l'Amérique Michael Drosnin Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...