26 secondes : L'Amérique éclaboussée
Jean-Baptiste Thoret
Prix: 19.00 €
Une si belle image: Jackie Kennedy
Katherine Pancol
Prix: 16.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Pourquoi pas un complot?

Messages 20 à 40 sur 128 [ 0-1-2-3-4-5-6 ]

Alex42
Mardi 24 février 2004 à 22h57 #9872 Modification de ce message Citer ce message
Décidément Sceptique, pour quelqu'un qui ne s'intéresse pas à l'affaire, tu as des avis très tranchés.
Tu comptes nous faire le résumé complet du "JFK" de Stone ?

Ladislas, on t'a reconnu :-))))))

Alex42
Mardi 24 février 2004 à 23h02 #9873 Modification de ce message Citer ce message
Sylvano : il faudrait savoir. C'est n'importe quoi, tu t'étonnes qu'une balle blesse deux personnes (balle unique), puis tu t'étonnes qu'elle ne blesse pas deux personnes (la balle à la tête).
C'est évidemment facile d'oublier que Connally se trouve devant Kennedy, donc que tu le veuilles ou non plus ou moins dans la ligne de tir de Oswald, mais que Mme Kennedy se trouve à côté de son mari, donc PAS dans le ligne de tir par rapport à Oswald.
Je ne force personne à croire à la balle unique, mais il faudrait peut-être arrêter de raconter n'importe quoi dans tous les sens, non?

neuroticfish
Mardi 24 février 2004 à 23h11 #9874 Modification de ce message Citer ce message
Moi je dis plus rien :)

Alex42
Mardi 24 février 2004 à 23h24 #9875 Modification de ce message Citer ce message
MDR :-)

Dawn
Mercredi 25 février 2004 à 00h41 #9876 Modification de ce message Citer ce message
A Alex42 :

Pourquoi tu évites toujours les questions ou les points qui t'embarrassent??? --> tu fais un savant calcul de temps du 1er au dernier coup de feu, mais tu ne te mets pas en situation réelle... pense un peu au côté psychologique : tu crois vraiment qu'un type tout seul pourrait faire un carton comme ça? si rapidement en gardant son self control alors qu'il pouvait se faire surprendre ou tout rater? ce n'est pas un robot mais un être humain avec des émotions incontrolables (nervosité,pression,etc).
Et comme l'a souligné quelqu'un dans ce fil, Oswald a été tué avant qu'il parle (bizarre non?) et ce par un type qui n'était pas un ange...

Le sceptique
Mercredi 25 février 2004 à 00h43 #9877 Modification de ce message Citer ce message
(Je sais que mon texte est un peu long, mais il en vaut la peine)

Au dépard de ma reflexion, j'étais plutôt pour la thèse officielle. J'ai trouvé le film d'Oliver Stone un peu tiré par les cheveux surtout avec la prestation de Monsieur X. C'est le livre de Reymond qui m'a fait le plus réfléchir. Je suis un Québécois assez borné et il me faut des faits solides pour me faire changer d'avis.

D'accord Alex42, mon calcul du premier tir est erroné de 2,3 secondes. Bien que personne ne m'a encore démontré que l'on pouvait toucher une cible mouvante à 50 mètres dans ce lapse de temps. Alors sur ce point, la partie est disons nule.

Alors je refais mes devoirs puisque j'ai fais une erreur.

Je suis retourné une fois de plus au Rapport Warren et je dois maintenant te parler du Carcano de Oswald. Tu pourras lire la déposition de Frazer à ce sujet page 394 (en bas) du volume III. Son fusil était en partie rouillé, avait servie de nombreuses fois et était en contition acceptable (fair).

De plus, les premiers tests entrepris par trois tireurs du FBI sur une cible fixe à 15 yards (environ 13 mètres) ont montré que la mire était fausse (page 404 en haut) de 2 pouces 1/2 (environ 5.5 cm) vers le haut et 1 pouces (2 cm) vers la doite. À 25 yards, nous sommes à 5 pouces vers le haut et 1.5 pouces vers la droite. À 100 yards, on est à une remarquable précision de 5 pouces vers le haut et autant vers la droite.

Quand Eisenberg demande à Frazer s'il a réussit à combler les lacunes de précision de l'arme il répond (page 405):

-L'ajustement du téléscope était insuffisant pour que le point d'impact des coups de feu soit le même que celui visé.

Ce même téléscope était de fabrication japonaise et au dire de Frazer, il était très bon marché (396 en haut).

Mais bon, le prix ne fait pas la qualité.

De plus, ce téléscope à la facheuse habitude d'être instable (page 405), en fait, il ne se stabilise qu'après avoir tiré 5 ou 6 coups.

Ne vennez surtout pas me dire qu'Oswald à pu tirer quelque part pour stabiliser le téléscope en question puisque je vous rappelerai que la Carcano est arrivé à la Library en pièces détachés. Même lorsque ce foutu téléscope était stable, la carabine gardait les mêmes déviations vers le haut et à droite (page 406).

Lorsque Oswald à tiré sur Kennedy, en plus de tirer ses trois coup de feu en 8 secondes, il a dû réajuster son tir de deux pieds vers le haut (page 408) entre chaque détonation. Calcul fait à partir d'une cible mouvante se déplaçant à 11 km/h (toujours page 408). Selon Frazer, l'expert en arme à feu, notre tireur devait donc, tout calcul fait, pointer le canon de son fusil de 6 à 8 pouces vers le bas, en plus du deux pieds vers haut dû au mouvements de la cible et toujours tenir compte de cette damnée déviation vers la droite (Page 409). Définitivement, tuer un président n'est pas de tout repos. Nous devons ajouter à cela qu'un arbre cachait partiellement la ligne de visée du tireur pour son deuxième et troisième coup de feu.

Mais il est vrai que Frazer prétend que des ajustement pouvaient être apporté à l'arme pour la rendre plus précise et corriger certaines lacunes. Il dit cependant que l'arme lui a été livrer tel quel (page 411).

Fazer affirme aussi qu'il est possible pour un tireur de réussir ce que Oswald à réussit. Le problème c'est que personne depuis 40 là fait. Pourtant, un ex-militaire qualifié de tireur ordinaire par l'armée n'a pas échoué lui...

Si ce Carcano avait été d'une précision moyenne, utilisé dans un environnement logique pour un assassinat présidencielle (de l'autre côté d'Elm street, lorsque le cortège s'avançait vers le tireur) empoigné par une fine gachette, cette discussion n'aurait même pas lieu d'être.

Pimousse28
Mercredi 25 février 2004 à 04h36 #9878 Modification de ce message Citer ce message
A quoi correspond le premier tir ?
le gars vise quoi, ç'est pieds, les noisettes dans l'arbre ?
la balle va a l'autre bout tapper le trottoire en bonne ligne droite, ce qui correspond plus a un tir bien plus loin vers z 300 ou plus...

sylvano
Mercredi 25 février 2004 à 12h01 #9879 Modification de ce message Citer ce message
Mon message était ironique soit, mais disait clairement que, oui, théoriquement, Oswald a pu réalisé son coup de la manière que l'on connait tous.

Ca peut paraître extravagant, étonnant, bizarre.. Mais c'est possible, une chance sur quelques millions. Rajoutez sur cette probabilité d'autres éléments eux-mêmes assez improbables (balle magique, etc..), et vous avez un enchaînement de circonstances tout à fait hors du commun.

A chacun d'y croire ou pas. Aucune preuve formelle n'est jamais sortie, que ce soit des flics, des enquêteurs parallèles (journalistes, historiens, etc...).

Chacun se fonde sur ses convictions car c'est la seule chose possible à faire en pareil cas. On peut examiner à l'infini des images, des comptes-rendus de témoins... Rien ne permet de trancher.

Reste quelques éléments objectifs qui nourrissent des doutes sur l'attentat. (absence de pv d'Oswald, balle magique, meurtre de Tippit, reconstitution tronquée des tirs de LHO, meurtre de Oswald, la liste est longue....).

siberian_khatru
Mercredi 25 février 2004 à 13h12 #9880 Modification de ce message Citer ce message
Sylvaino: ben alors, qu'est ce qu'on fait tous ici si y a eu de complot... et qu'est ce que les partisans de la balle officielle font tous ici si y a eu de complot!

tiens petite image d'une enquète en 64 pour agrémenter le tout:
[ Lien Web ]

sylvano
Mercredi 25 février 2004 à 15h30 #9881 Modification de ce message Citer ce message
J'ai rien dit de tel Siberian...

siberian_khatru
Mercredi 25 février 2004 à 16h06 #9882 Modification de ce message Citer ce message
Putain que j'oublies des mot, veuillez ajouter pas à "il n'y a PAS eu"
désolé
hey sylvaino, c'était pas un sarcasme, juste une constatation!

neuroticfish
Mercredi 25 février 2004 à 21h40 #9883 Modification de ce message Citer ce message
Bon je reprends du service :)
Oswald a très bien pu réussir ce tir, et on se laisserait prendre par l'analyse du fim de Zapruder par Alex42 (sa démonstration mérite qu'on s'y attarde), et puis peut-être a t'il disposé de plus de temps qu'on ne veut bien lui accorder pour tirer d'une part, mais aussi de rallier le snack du premier étage afin de se présenter devant Baker et Truly.

Maintenant en ce qui me concerne, voilà ce que j'en pense.
Oswald est apperçu par la secrétaire Caroline Arnold au Snack du 1er étage vers 12h15, celui-ci est en train de déjeuner tranquillement seul à une table. Je n'arrive pas à croîre qu'il puisse remonter ensuite vers 12h20 au 5éme étage, scruter les fenêtres, empiller les boîtes de carton, remonter son arme, faire mouche 3 fois puis redescendre à toute vitesse pour se montrer calme et serein devant Baker (alors qu'il vient d'assassiner JFK et qu'il a dû avoir eu une sacré montée d'adrénaline).

Ensuite l'enquête: les tests à la parafine sont négatifs, positifs sur ses mains, mais négatifs sur sa joue. Cette information ne sera pas révélée, car avec de tels résulats, dur d'inculper LHO du meurtre de JFK. Ensuite l'arme du crime: elle est en mauvais état, un peu rouillée, et la lunette est mal montée...
Ensuite l'agitation sur Dealy Plaza puis la ruée vers le Knoll. Enfin le témoignage de Roger Craig appercavant Oswald s'engouffrer dans une voiture de type Nash Rambler à la couleur claire. De retour au DPD, alors qu'Oswald est intérrogé par Fritz, Craig lui fait par de la voiture Nash devant le TSBD. Oswald s'emporte "Laissez Miss Paine, elle n'a rien à voir avec ça". Oswald voit qu'il en a trop dit et se remet dans un mutisme le plus total.

Voilà un bon début pour douter de la thèse du "tireur isolé" :))

neuroticfish
Mercredi 25 février 2004 à 21h40 #9884 Modification de ce message Citer ce message
Bon je reprends du service :)
Oswald a très bien pu réussir ce tir, et on se laisserait prendre par l'analyse du fim de Zapruder par Alex42 (sa démonstration mérite qu'on s'y attarde), et puis peut-être a t'il disposé de plus de temps qu'on ne veut bien lui accorder pour tirer d'une part, mais aussi de rallier le snack du premier étage afin de se présenter devant Baker et Truly.

Maintenant en ce qui me concerne, voilà ce que j'en pense.
Oswald est apperçu par la secrétaire Caroline Arnold au Snack du 1er étage vers 12h15, celui-ci est en train de déjeuner tranquillement seul à une table. Je n'arrive pas à croîre qu'il puisse remonter ensuite vers 12h20 au 5éme étage, scruter les fenêtres, empiller les boîtes de carton, remonter son arme, faire mouche 3 fois puis redescendre à toute vitesse pour se montrer calme et serein devant Baker (alors qu'il vient d'assassiner JFK et qu'il a dû avoir eu une sacré montée d'adrénaline).

Ensuite l'enquête: les tests à la parafine sont négatifs, positifs sur ses mains, mais négatifs sur sa joue. Cette information ne sera pas révélée, car avec de tels résulats, dur d'inculper LHO du meurtre de JFK. Ensuite l'arme du crime: elle est en mauvais état, un peu rouillée, et la lunette est mal montée...
Ensuite l'agitation sur Dealy Plaza puis la ruée vers le Knoll. Enfin le témoignage de Roger Craig appercavant Oswald s'engouffrer dans une voiture de type Nash Rambler à la couleur claire. De retour au DPD, alors qu'Oswald est intérrogé par Fritz, Craig lui fait par de la voiture Nash devant le TSBD. Oswald s'emporte "Laissez Miss Paine, elle n'a rien à voir avec ça". Oswald voit qu'il en a trop dit et se remet dans un mutisme le plus total.

Voilà un bon début pour douter de la thèse du "tireur isolé" :))

Robertismagic
Jeudi 26 février 2004 à 00h35 #9885 Modification de ce message Citer ce message
Je le dis, je le répète et je le re-répète, l'aspect psychologique est FONDAMENTAL !
Même si vous me trouvez 10, 20, 30, 100 tireurs capables de réussir "l'exploit" attribué à Oswald dans le temps imparti, combien seraient capables de le faire dans des conditions REELLES. Conditions dans lesquelles vous vous apprêtez à tuer l'homme le plus puissant de la planète, au milieu de la foule... au risque d'être découvert à tout instant... sans oublier qu'après coup, l'immeuble va être pris d'assaut par les forces de police... et il vous faudra vous échapper de cette souricière !!!
Aucun "test" réalisé depuis les événements de novembre 63 n'est en mesure de simuler le stress ressenti (hypothétiquement) par Oswald...

De toute façon, pour relever un autre point "tordu" de cette affaire: un mafieu notoire qui joue les redresseurs de torts... je suis désolé mais même Scorsese n'aurait pas osé... ;o)

La question que je me pose depuis des années n'est pas "y a t"il eu un complot ?" mais plutôt "qui a orchestré ce complot ?"...

Alex42
Jeudi 26 février 2004 à 20h47 #9897 Modification de ce message Citer ce message
Robertismagic, je ne peux que te remercier de la clarté du propos : quelles que soient les preuves qu'on peut t'apporter, tu ne dévieras pas de ta religion.
Mais alors quee fais tu là? Est-ce seulement pour comparer les variantes de dogmes dans la secte des croyants? Deux tireurs? Trois tireurs? Un division blindée? Une soucoupe volante? Le Boeing qui ne s'est pas écrasé sur le Pentagone et qui a fait un bond dans le temps?

Robertismagic
Jeudi 26 février 2004 à 21h14 #9899 Modification de ce message Citer ce message
Cher M. Alex42, j'ai autant le droit que vous à la parole, autant le droit que vous à m'exprimer, autant le droit que vous à réfléchir, à raisonner et analyser. Je regrette vivement que vous me confondiez avec les éluminés qui polluent des sites aussi enrichissants que celui-ci.
Je regrette aussi vos attaques - pardon, tes attaques - aussi personnelles que dépourvues d'intelligence et de recul - mais à la lecture de fils précédents, je constate que tu es un habitué de la chose.
Contrairement à ce que tu peux croire, le doute est toujours présent en moi, même si mes convictions n'ont que peu changées, celles-ci ne sont pas immuables; je laisse toujours la porte ouverte à toute explication plausible et raisonnée.
Las, celle-ci se fait attendre... et c'est parce que j'ai mis en avant un argument aussi tranchant qu'inattendu que tu t’en prends à ma personne. J'aurais préféré que tu me démontres que des tirs réalisés par des boys dans un camp d’entraînement peuvent valider "l'exploit" d'Oswald en tenant compte du facteur PSYCHOLOGIQUE, du STRESS, de la PRESSION, de la PEUR qu'aurait tout tireur en condition REELLE.
J'attends ta démonstration sur ce point cher Alex42.

Dawn
Jeudi 26 février 2004 à 22h09 #9901 Modification de ce message Citer ce message
Tout à fait d'accord avec Robertismagic... tant qu'on ne m'apportera pas d'éléments plus convaincants que ceux contenus dans la thèse officielle je resterai persuadée que la thèse officielle n'est pas la thèse réelle...

Il y a trop de paramètres importants qui ont été négligés dans cette enquête... et en effet, le facteur émotionnel n'est pas négligeable (loin de là!)... je ne comprends toujours pas pourquoi Alex42 n'en parle pas... il évite les points obscurs qui l'embarrassent pour soutenir ses idées... il répète sans cesse les mêmes choses mais ne répond pas à certaines de nos questions... pourquoi? that is a question...

Le sceptique
Jeudi 26 février 2004 à 22h29 #9904 Modification de ce message Citer ce message
Très chers amis tennant de la conspiration, je suis en partit d'accord avec vous.

Mais sachez que pour battre un rapport gouvernemental de plusieurs milliers de pages comme celui de la commission Warren, écrit entre autre par plusieurs experts, il faut plus que de mettre l'aspect psychologique du tireur dans la balance.

Il faut des faits et le moins de suspicion possible.

Je sais pertinemment que de faire feu sur un président est quelque chose de stressant à l'extreme. Il me semble évident par contre que même sous une pareille pression, un humain est capable de faire le travail (Boot n'a-t-il pas tué le président Lincoln en plein théatre pour ensuite sauter sur la scènne devant les spectateurs ?)

Ne vous méprennez pas, je suis dans votre camp. Mais tant et aussi longtemps que l'hypothétique état psychologique de du tireur sera débattu, on n'avancera à rien.

Il y a bien assez de contradiction dans le rapport Warren...

Dawn
Jeudi 26 février 2004 à 22h47 #9908 Modification de ce message Citer ce message
Oui le Septique, tu as raison, mais en plus de tous les points obscurs, il y a le facteur émotivité qui joue... et je ne comprends pas pourquoi les défenseurs de la thèse ne veulent jamais en parler... pourquoi???...

Car ce qui est intéressant dans le cas de l'assassinat de Kennedy, c'est que l'angle de tir était loin d'être idéal (arbres, obstacles, foule, hauteur, le temps limité, etc...) ce qui contribue à accentuer l'émotivité d'un tireur pour qu'il réussisse son coup et qu'il canarde le président des USA... c'est clair qu'un tireur seul aurait eu une pression énorme à ce moment là... donc ça ne me semble pas possible si on considère cela ainsi que tous les autres éléments qui ne collent pas...

Dawn
Jeudi 26 février 2004 à 22h51 #9909 Modification de ce message Citer ce message
Lol.... toutes mes excuses au "sceptique" pour l'orthographe de son pseudo dans mon précédent message... c'était une faute de frappe tout à fait involontaire.

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: L'affaire Kennedy Thierry Lentz Citizen Hughes: L'Homme qui acheta l'Amérique Michael Drosnin Portrait de Lee Oswald Robert Oswald John F. Kennedy Claude Moisy Enquêtes sur l'assassinat d'un président Thierry Lentz Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...