Oswald, un mystère américain
Norman Mailer
Prix: 24.00 €
13 jours : la crise des missiles de Cuba
Robert Kennedy
Prix: 12.92 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Bobby Kennedy à la téloche

7 messages

sylvano
Mercredi 14 janvier 2004 à 22h12 #9363 Modification de ce message Citer ce message
Comme assez souvent, la chaîne de télé Arte a diffusé un docu bien foutu. C'était ce soir. et c'était sur Bobby Kennedy.

Emouvant car tous les drames humains le sont, certes. Déprimant car avec la vie de Bobby, on mesure très facilement la régression, la dégénérescence du message politique depuis les années 60... La dernière partie du docu consacrée à la montée en flèche dans l'opinion du beau Bobby est édifiante... Dans la course aux Primaires des présidentielles de 68, il lutte seul. Contre Johnson, d'abord, le président en cours. Contre le parti démocrate où sa côte est pas terrible. Et évidemment, il doit convaincre les "masses moyennes" ricaines, qui le prennent pour un doux illuminé idéaliste.. Et puis, aussi, très important, il porte en lui le souvenir de son frangin, ce qui ne l'aide pas beaucoup... Présence de JFK toujours là... Lourde et grande.

Que choisit Bobby ? D'aller dans les ghettos, aller serrer la paluche des pauvres, de manifester contre la guerre au VietNam (imaginez aujourd'hui un sénateur ricain critiquer l'invasion de l'Irak..).. Pour faire court, un programme social destiné au bien-être collectif... La conviction, la sincérité de Bobby lors de ses interventions publiques, est facile à palper..

2004, qui en a a secoué, aux USA, parmi les derniers présidents, les prochains candidats, des pauvres, des chômeurs, des crève-la-faim ? Qui prend le risque en public de vouloir améliorer la vie des citoyens ? Quelle personnalité américaine politique souhaite "changer les choses", pour reprendre les mots de Bobby K ?

En ça, ce docu est attristant. De 68 à nos jours, la longue dérive, ou reprise en main, c'est selon, de la bonne vieille démocratie ricaine aux services des intérêts particuliers.

On a du mal à s'imaginer en ce mois de janvier 2004 un type du calibre de Bobby K. Est-ce encore possible aujourd'hui ou plus tard ? .....

Dernières images du docu : l'enterrement du Bob. 100 000 personnes dixit.. Des blancs, des noirs, des colorés de toutes sortes, des jeunes et des vieux, hommes, femmes... Bref, ce n'était pas que de la démago, de la tchatche, comme disent les mauvais coucheurs.

Alex42
Mercredi 14 janvier 2004 à 23h08 #9365 Modification de ce message Citer ce message
Sylvano : "ce n'était pas que de la démago, de la tchatche, comme disent les mauvais coucheurs"

Ma foi, difficile à dire : il n'a pas été élu, et seul l'exercice du pouvoir nous aurait montré de quel bois était vraiment Bobby.

Parce que n'oublie pas que Bobby, version pré-1962, était quand même assez spécial dans les méthodes utilisées pour faire tomber Hoffa par exemple.

Et après tout, les promesses électorales n'engagent que ceux qui y croient ;-)

Voilà, c'était mes cinq minutes de cynisme :-)

sylvano
Jeudi 15 janvier 2004 à 03h06 #9366 Modification de ce message Citer ce message
Yep Alex, le Bobby n'en manquait pas de cynisme... Dépeint dans ce même docu comme un spécialiste des coups tordus, notamment pendant la campagne de 60 et ses activités secrètes anticastristes peu après...

A même fait écouter illégalement Luther King selon le journaliste... Info divulguée au public par.... Hoover, LE spécialiste des écoutes illégales lui-même.. toujours selon ce même docu... Quant à Hoffa, il y avait des passages incroyables où l'on voit ce même Hoffa injurier publiquement RFK... Ambiance hystérique, vraiment.
Rôles presque inversés où Robert serait le salaud !!

Le constat est toujours le même : démago ou pas, les deux frères sont morts sous les balles. Rien ne peut justifier cela.

Détail funeste : MLK mourrait deux-trois mois seulement avant Bobby. Les Noirs, et les autres groupes "non-blancs" ;-) ont beaucoup perdu en 68.

olh
Jeudi 15 janvier 2004 à 11h25 #9367 Modification de ce message Citer ce message
Vu le docu sur bobby ,arte 140104 20h30
bobby a recu un coup sur la tete avec la mort de son frere , il a du culpabiliser; son intransigeance , sa rigidite, ses inimities
ouverte et son incapacite a composer ds les affaires interieures ont certainement contribue
a soulever des antagonismes meme la ou il n y
en avait pas ,c est le meme schema que ds une entreprise; quand un jeune loup arrive et qu il veut tt chambouler ;ou bien il y arrive car il est soutenu ou bien les peaux de bananes arrivent
de tt cote par les anciens s il veut y arriver
sans eux.la politique est un jeu d echecs , pas de dames .joe kennedy l avait saisi , pas ses fils , il y avait du rose kennedy ds bobby et ca
c est pas bon quand on fait de la politique.ceci dit , l esprit kennedy sera tjrs le bien venu
l humanite a besoin de cela surtout en ce moment

sylvano
Jeudi 15 janvier 2004 à 12h18 #9368 Modification de ce message Citer ce message
Tiens, je parlais des images de son enterrement. Il y en avait d'autres qui laissaient coi : le train qui ramène son cadavre. Je ne savais pas que son corps avait été rapatrié ainsi, en général, c'est plutôt l'avion.

Bref, le long du convoi, on voyait une longue, très longue foule humaine. Silencieuse. Quelques un agitant des drapeaux. Des gens modestes pour la plupart en regardant un peu la tronche des intéressés. Et colorés : blancs, noirs, etc... Les Américains dont on ne parle quasiment jamais. Ah oui, un dernier commentaire était cité en guise de conclusion du docu, un leader noir (j'ai pas retenu son nom) qui disait à peu près : "Nous venons de perdre notre dernier espoir".

Muriel
Jeudi 15 janvier 2004 à 20h24 #9370 Modification de ce message Citer ce message
Vous avez tous raison. Il ne nous a pas laissé indifférents Bobby K. et moi je l'ai complètement découvert, et j'avoue m'être laissé aller à croire en son message, même si ça n'était pas un ange, qu'il y avait beaucoup de zones d'ombres dans sa vie politique ou autre.
Mais un type avec un charisme, qui a osé, car il faut se remettre dans le contexte de l'époque, défendre les noirs, les pauvres, les illétrés; prôner la paix; un type comme ça on a envie de croire qu'il aurait pu faire une autre Amérique et donc un autre monde.
Regardez autour de vous les dirigeants de nos pays et dites moi le nom d'un seul à sa hauteur.
J'en redemande des reportages comme ça, mais en même temps, et bien oui j'ai pleuré sur lui un peu, et sur nous beaucoup.

Alex42
Jeudi 15 janvier 2004 à 23h49 #9372 Modification de ce message Citer ce message
Muriel : "dites moi le nom d'un seul à sa hauteur"

Sarko? ;-)
Mais avec talonettes alors :-)

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Les Grandes Affaires criminelles Roger Jean Ségalat 400.000 dollars pour abattre Kennedy à Paris Camille Gilles Avec Kennedy Pierre Salinger Dallas : l'affaire Ruby Frédéric Pottecher Les assassins de Kennedy Richard H. Popkin Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...