Ces Grands Discours qui ont fait le siècle
Olivier Cabarrot
Prix: 21.00 €
La vie privée des Kennedy à la Maison Blanche
Sally Bedell-Smith, Françoise Fauchet
Prix: 21.76 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Nosenko vs Golitsyn

6 messages

So What
Lundi 15 avril 2002 à 01h03 #3783 Modification de ce message Citer ce message
Début juin 1962, Lee et Marina Oswald quittent l’URSS pour rejoindre les USA.

Le 5 juin 1962, lors d’une conférence sur le désarmement à Genève, un colonel du KGB Yuri Ivanovich Nosenko prend contact avec un diplomate américain qui le met en relation avec Pete Bagley, agent de la CIA. Puis en février 1964, Youri Nosenko (nom de code AE/FOXTROT) passe définitivement à l’Ouest et réclame l’asile politique aux Etats-Unis.

Lieutenant-colonel du KGB, Yuri Nosenko était le chef-adjoint du 7e département du 2e Directoire principal et responsable à ce titre du contrôle des touristes - donc en charge du dossier de Lee H. Oswald quand ce pittoresque camarade version yankee badinait les filles en séjournant au pays des Soviets. Dès son arrivée aux USA, Nosenko assure à la CIA qu’Ozzie n’a jamais été “chapitré” par le KGB pour éliminer Kennedy.

James Jesus Angleton exulte: les assertions de Nosenko sont la preuve du contraire ! AE/FOXTROT ne serait qu’un faux transfuge envoyé pour construire la légende d’Oswald et innocenter le KGB d’avoir monté le complot contre JFK !

Durant trois ans et demi, AE/FOXTROT est totalement isolé pour être sévèrement débriefé par la CIA. La portée de ses renseignements précis est systématiquement dévaluée par un Jim Angleton au sommet de sa paranoïa qui agite le spectre de la désinformation quand ces révélations s’opposent à celles de son transfuge préféré, Anatoli Golitsine, alias AE/LADLE...

Anatoli Mikhailovitch Golitsine avait frappé à la porte de Frank Friberg, chef de station de la CIA d’Helsinki le 15 décembre 1961. Rédacteur-analyste au Département Information du 1er directoire, Golitsine travaillait à la section OTAN en établissant des synthèses sur la base de rapports d’agents et de résidents, bien évidemment jamais identifiés en clair. Tout au long de l’année 1962 dans les batiments flambant neuf de Langley, le chef du Counter Intelligence Staff et légendaire spycatcher Jim Angleton s’attelait à construire la légende d’un “AE/LADLE - plus grand transfuge de l’histoire de la guerre froide” autour de ce médiocre gratte-papier à la mégalomanie confondante (Golitsine qui ne voulait converser qu’en anglais, jamais en russe, a demandé à rencontrer personnellement le Président Kennedy pour lui faire part de ses prétendues informations - une autorisation refusée, cela va sans dire).

La musique de Golitsine était douce aux oreilles de l’amateur d’orchidées le plus raffiné de Langley: ensemble Angleton et Golitsine échaffaudérent une théorie fumeuse selon laquelle le camp communiste poursuivait un plan de longue haleine contre le “monde libre” basé sur la désinformation, la manipulation et l’infiltration de l’Ouest. De fait, Golitsine affirmait que les nouveaux transfuges qui le suivraient dans les années à venir le feraient uniquement dans le but de tromper le monde occidental...

La preuve selon James Jesus Angleton que l’irruption de Nosenko fait bien partie d’un complot... où JFK déjà y a laissé sa peau.

Teigne warreniste
Lundi 15 avril 2002 à 04h38 #3784 Modification de ce message Citer ce message
Les renseignements qui ont filtrés des archives de l'ex-URSS depuis 1991, laissent croire que Nosenko avait dit vrai... Oswald n'avait pas été recruté par le KGB avant de rentrer au USA.

Tout laisse croire que Youri Nosenko avait fait défection de bonna fide, mais des doutes subsistent quand au fait qu'il aurait été la personne qui aurait été en charge du dossier Lee Harvey Oswald, ce qui expliquerait les nombreuses contradictions relevées durant ses interrogatoires par la CIA en banlieue de Washington et à Camp Perry [The Farm] en Virginie.

Youri Nosenko fut soumis à des conditions extrêmes d'interrogatoire, la CIA a eu recours à des techniques proches de la privation sensorielle pour le faire craquer.
La CIA a fini par reconnaître le fait que Nosenko était un véritable transfuge et lui a versé un dédomagement pour les torts subis.

Il fut finalement recruté par la Company...

KAISOU
Lundi 15 avril 2002 à 09h46 #3789 Modification de ce message Citer ce message
Qu'entends tu Boris par privation sensorielle?

So What
Mardi 16 avril 2002 à 01h24 #3809 Modification de ce message Citer ce message
Citation: Le 2002-04-15 04:38, Teigne warreniste a écrit: Il fut finalement recruté par la Company...

C'est Tommy Lee Jones qui joue son rôle dans le film qui porte son nom...

Et pourtant Nosenko avait menti car son vrai grade était capitaine - non pas lieutenant colonel comme il l'a d'abord affirmé.

Il a d'ailleurs échoué au détecteur de mensonge alors qu'il était interrogé sur Oswald :
THE ANALYSIS OF YURI NOSENKO'S POLYGRAPH

Et puis d'après le directeur de la station CIA de Mexico, un certain Gilberto Lopez aurait pris l'avion pour La Havane le lendemain de l'assassinat. Mais ces infos transmis au F.B.I. le 3 décembre 1963 n'ont pas retenu son attention. Et pourtant, un mémo daté du 20 mars 1964, émanant toujours de la station CIA de Mexico, insistait lourdement "that Gilberto Lopez, US citizen, was involved in President Kennedy's assassination"...

Teigne warreniste
Mardi 16 avril 2002 à 01h37 #3811 Modification de ce message Citer ce message
Quand quelqu'un est soumis à la privation sensorielle, il finit par avoir des hallucinations comme s'il avait pris des drogues... à la limite: c'est la folie!

Pour soumettre quelqu'un à la privation sensorielle, il faut le maintenir dans la noirceur et le silence total pendant un assez longue durée, isolé du monde...

En prison, les prisonniers maintenus en isolement au "trou" ont une assez bonne idée de ce que ça peut être comme expérience...

On peut toujours ajouter au raffinement la privation de nourriture et de sommeil...

KAISOU
Lundi 6 mai 2002 à 21h44 #3937 Modification de ce message Citer ce message
Je vois je vois, le comble du raffinement en somme.. :-)

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: La mère d'Oswald parle Jean Stafford Les Grandes Affaires criminelles Roger Jean Ségalat Le jour où Kennedy fut assassiné Luc Bernières L'affaire Kennedy Thierry Lentz Marita, de Castro à Kennedy Marita Lorenz, Ted Schwarz Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...