Anatomie d'un assassinat
Philip Shenon
Jackie
Nicole Salinger
Prix: 14.00 €
S'identifier
inscription
Contacter le Webmaster

This website in english
Livres - Meilleures ventes
Michael Drosnin
Billie Sol Estes, William Reymond
Thierry Lentz
Jacques Legrand (collectif)
William Reymond

Forum
[ Fils - Stats ]
15 janvier 2005 à 21h35
2 mars 2005 à 18h06
6 août 2001 à 22h19
25 août 2004 à 01h35
27 janvier 2004 à 09h02

Revues sur l'assassinat

L'étrange suicide du treizième témoinMort de KennedyOswald n'a pas tiréLe mystère KennedyLe Mystère Kennedy

Photos

Chronologie

Décès de Fletcher Prouty
Mardi 5 juin 2001
16 millions de dollars pour...
Vendredi 16 juillet 1999
3000 pages de l'autopsie dé...
Dimanche 2 août 1998
George W. Hickey débouté
Lundi 29 septembre 1997
Les dossiers de J. Lee Rank...
Jeudi 3 juillet 1997
George W. Hickey porte plainte
Vendredi 21 avril 1995
Décès de Jackie Kennedy
Jeudi 19 mai 1994
Sortie aux USA du film "JFK"
Vendredi 20 décembre 1991

Explications des anti-complotistes à ces interrogations

17 messages

So What
Jeudi 2 août 2001 à 00h06 #908 Modification de ce message Citer ce message
Bonjour. Nouveau sur ce forum, j'ai plutôt tendance à me ranger moi aussi du coté des complotistes mais sans à-priori. Par exemple, je m'interroge par rapport aux affirmations de certains protagonistes:

- S'il est l'unique tireur, Oswald a commis un assassinat politique. Or jamais, il ne revendique le crime (ce qui semblerait le plus logique et ce qu'elle que soit son opinion, pro ou anti-castriste) et jamais non plus, il ne clame réellement son innocence puisqu'il déclare à la presse "I'm a patsy" - un pigeon ou un bouc emissaire selon les traductions mais qui sous-entend l'idée d'un complot (au lieu de crier tout simplement "I'm innocent !!") Présenté comme un maniaco-depressif au faible intellect, il aurait donc eu, et ce malgré la pression d'un interrogatoire que l'on imagine agressif et qui a duré plusieurs heures, l'intuition génialement perverse d'introduire dans le public la notion d'un complot qui le dépasserait totalement... Possible si l'on affaire à un esprit extremement intelligent et d'un mental à toute épreuve, mais pourquoi cela ne cadre pas avec la description psychologique du personnage telle que nous l'a dépeint la commission Warren?

- Comment croire sérieusement plus de trois minutes au mobile avancé par Jack Ruby pour liquider Oswald ?
Ainsi le tenancier d'un club de striptease, maffieux local et proxénète notoire, n'aurait pu supporter la peine de Jackie et voulait lui éviter un retour à Dallas ?? Quelle sensibilité à la limite fleur-bleue pour un maquereau texan, n'est ce pas ?
Ainsi le juif Jacob Rubenstein aimait tellement Jack (Kennedy) qu'il a voulu le venger immédiatement, au point d'avoir totalement oublié 25 ans après, les compromissions de "Papa Joe" avec Hitler, son antisémitisme et la sympathie dont il a fait preuve pour le régime nazi durant son passage à l'ambassade de Londres. 1963, c'est 18 ans après la découverte et la libération des camps de la mort, en partie filmée par des troupes américaines, images largement diffusées aux USA et tout aussi insoutenables qu'inoubliables pour le commun des mortels surtout quand celui-ci est juif et que son peuple fut la principale victime du programme d'extermination finale... Certes, Jacob est un maquereau texan pas vraiment concerné par le devoir de mémoire mais de la à exprimer un amour éffréné pour une famille largement compromise dans l'isolationnisme à l'orée de la guerre, il y a un pas que j'ai du mal à franchir... sans doute à cause d'éléments manquants mais lesquels ?

- D'après ce que j'ai pu lire, à la fois les époux Connally et Jackie Kennedy sont restés persuadés qu'il y avait un deuxième tireur. Etant donné qu'ils sont les mieux placés pour savoir, pourquoi la commission Warren refuse de prendre en compte leurs tèmoignages ?

Ce ne sont pas les seules questions que je me pose quant à l'exactitude des conclusions de la commission Warren mais celles ci me turlupinent particulièrement... a plus.

Teigne warreniste
Jeudi 2 août 2001 à 03h08 #910 Modification de ce message Citer ce message
Oswald est innocent, car sa maman l'a affirmé: si son fils avait assassiné Kennedy, il l'aurait avoué...

Nicolas Bernard
Jeudi 2 août 2001 à 19h15 #914 Modification de ce message Citer ce message
On sait que le mobile invoqué par Ruby découle en réalité d'une stratégie élaborée par son avocat, qui se trouvait sur les lieux au moment de l'assassinat d'Oswald.

L'acte de Ruby soulève à dire vrai plusieurs problèmes. En premier lieu, le véritable coup de chance dont a bénéficié ce dernier : tomber sur Oswald au bon moment (Ruby se trouvait à un pâté de maison du commissariat deux minutes avant d'ouvrir le feu sur l'assassin présumé) et lui tirer une balle - une seule - à bout portant qui, de l'aveu d'un légiste, "ne pouvait pas faire plus de dégâts". Il se peut néanmoins qu'un autre tueur attendait dans la foule des policiers et des journalistes, et que Ruby l'aurait en réalité devancé de très peu, mais cette hypothèse, on s'en doute, ne sera jamais prouvée.

De plus, les conspirateurs allaient retomber de Charybde en Scylla : en faisant exécuter Oswald, ils livraient tout de même un des leurs, Ruby, précisément. Comment s'assurer qu'il ne parlerait pas à son tour ? Si l'on part de l'idée que Ruby faisait partie d'une espèce de complot, les leaders de ce dernier devaient avoir bien des arguments pour pousser un tenancier véreux et déséquilibré à se rendre dans la gueule du loup. Tout en s'assurant de son silence.

Autre question : comment diable Ruby a-t-il pu s'introduire dans les locaux du commissariat pour perpétrer son forfait ? Trois policiers ont été successivement accusés de l'avoir quelque peu "aidé". Chacun avait des raisons de le faire et leur comportement ce 24 novembre ne respire aucunement la clarté.

So What
Samedi 4 août 2001 à 21h47 #919 Modification de ce message Citer ce message
La rectification faite par Ruby à propos de l'erreur du chef Curry sur l'appartenance d'Oswald au "Fair Play for Cuba Committee" ne laisse guère, à mon avis, non plus planer de doute qu'il en savait bien plus qu'il n'a pu ou voulu le dire. Ceci étant, il fait preuve d'un manque singulier de jugeotte et de sang-froid sur ce coup là. Ou bien, puisque présent, Oswald apprend à cet instant que son futur assassin traine dans les parages... Comme beaucoup, je pense que le message est plutôt adressé à Oswald qu'aux journalistes. Mais cela n'explique que le manque de sang-froid car pour le manque de jugeotte, Ruby aurait mieux fait de crier "Saleté de communiste" ou bien "Fils de p... t'as même pas pensé aux enfants de Jackie !" , ce qui aurait présenté l'immense mérite de considérablement simplifier les affaires de la commission Warren et même éventuellement de ses propres avocats.

Personne
Jeudi 8 juillet 2004 à 21h52 #10462 Modification de ce message Citer ce message
Jack Ruby pour se trouver dans le sous sol de la police au moment du transfert de Lee Harvey Oswald serait, je dis bien serait passé par la rampe d'accès du sous sol. Ceci d'après la commission Warren. Le hic c'était que la rampe était gardée par 2 policiers et qu'elle n'était pas assez large pour pouvoir passer inaperçu.

Ortsac
Jeudi 8 juillet 2004 à 23h17 #10470 Modification de ce message Citer ce message
Ruby écoutait les nouvelles et lisait les journaux, et il ne perdait aucune occasion de se mettre en évidence.

L'occasion s'est présentée quand Henry Wade s'est fourvoyé sur le nom de l'organisation pour laquelle Lee Harvey Oswald militait à la Nouvelle-Orléans...

Si Ruby avait été embauché pour descendre Oswald, pourquoi a-t-il commis cette bévue qui atteste de sa présence au QG de la DPD le soir du vendredi 22 novembre???

Alex42
Jeudi 8 juillet 2004 à 23h18 #10471 Modification de ce message Citer ce message
Excellente remarque :-)

Ortsac
Jeudi 8 juillet 2004 à 23h32 #10475 Modification de ce message Citer ce message
Et selon James P. Hosty, un des agents du FBI qui avaient interrogé Oswald au QG de la DPD, Ruby n'était pas le seul intrus qui s'était glissé parmis la foule des journalistes le week end fatidique...

Personne
Jeudi 8 juillet 2004 à 23h42 #10477 Modification de ce message Citer ce message
La participation de Jack Ruby à la conférence de Presse au soir du 22 novembre 1963 ne se fit pas comme simple spectateur. Il était présent derrière le procureur Henry Wade. Celui ci se retourna d'ailleurs lorsqu'il cherchait le nom de l'association de Lee Harvey Oswald. Jack Ruby lui fournit alors.
La question reste la même: Comment Jack Ruby qui ne disposait d'aucune affectation et autorisation pour être dans le commissariat de Dallas et participer à l’enquête y était il présent et derrière le procureur pour fournir des informations à ce dernier? Surtout une association ne connaissant qu’un seul membre et président à savoir Lee Harvey Oswald.

Ortsac
Jeudi 8 juillet 2004 à 23h49 #10480 Modification de ce message Citer ce message
Ruby n'était pas "derrière" Henry Wade, mais avec les journalistes qui assistaient à la conférence de presse impropmtue tenue pour présenter le suspect LEE HARVEY OSWALD, O-S-W-A-L-D à la presse.

Personne
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h00 #10482 Modification de ce message Citer ce message
Erreur corrigée.
Mais la question de fond demeure toujours comment Jack Ruby était il au courant de l'existence du Fair Play for Cuba Commitee?

Ortsac
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h09 #10484 Modification de ce message Citer ce message
Le curriculum d'Oswald fut très vite étalé dans les journaux, la radio et la télé...

Avec son chapître bidon du FPCC , Oswald avait tout fait pour attirer l'attention sur lui à la Nouvelle-Orléans et a même donner des entrevues à à la radio de WDSU... Il fut même filmé par la WDSU-TV à sa sortie du palais de justice suite à son procès pour avoir troubler la paix en août 63.

Ça n'a pas pris de temps pour que la relation soit faite entre le Oswald du FPCC de la Nouvelle-Orléans et le Oswald arrêté à Dallas pour le meurtre d'un président et d'un policier...

Ortsac
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h14 #10485 Modification de ce message Citer ce message
Oswald avait pris l'habitude d'appeler les journaux, la radio et la télé quand il organisait des scéances de distribution de tracts pro-Castro à la Nouvelle-Orléans

il s'est même plaint du comportement du New Orleans Times Picayunes qui semblait l'ignorer...

Ortsac
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h21 #10486 Modification de ce message Citer ce message
Oswald voulait se bâtir une réputation de gauchiste... Il a emporté avec lui un dossier rempli de coupures de presse relatant ses "exploits" quand il s'est présenté les 27 et 28 septembre 63 au consulat cubain à Mexico. Il croyait que ça faciliterait son visa pour Cuba qu'il avait prévu obtenir pour le 30 septembre...

Personne
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h37 #10488 Modification de ce message Citer ce message
Le but était de se faire remarquer mais plus surement pour se faire passer pour un communiste militant qu'un homme assoifé de reconnaissance.

De plus à ce jour, il est prouvé que Lee Harvey Oswald a participé un débat radio sur la chaine WSDU. Cette entretien qui a été demandé par une personne qui demeure a ce jour inconnue, a par la suite été communiqué moins d'une semaine après l'assassinat aux membres du congrès.
pourquoi?
De plus pour une personne relevant en temps normal d'une idéologie marxiste, comment se fait il qu'i n'est pas pris le temps de recruter d'autre membre au sein de son association?

de plus le témooignage de Charles Jr Steeles qui était un étudiant à l'époque et une des personnes présentes sur les photos a indiqué que Lee Harvey Oswald lui avait demandé ainsi qu'à quelques autres jeunes de distribuer les tracs tant que les photographes de presse étaient présent et qu'ensuite ils seraient libres de partir.

Ortsac
Vendredi 9 juillet 2004 à 00h54 #10491 Modification de ce message Citer ce message
Ozzie était un communiste de salon qui a essayé de devenir un agitateur de rue... Les origines de son marxisme remontent à sa rebellion d'adolescent, quand à New-York, en 1952-53, errant dans les rues, il fut abordé à une sortie de métro par une vielle dame qui lui a tendu un tract exposant la cause des Rosenberg...

À la Nouvelle-Orléans, encore adolescant, il va se mettre à la lecture du Manifeste Communiste de Marx et Engels, et du premier livre du Capital de Marx; des lectures très "songées" pour un adolescent américain...

Personne
Vendredi 9 juillet 2004 à 01h27 #10494 Modification de ce message Citer ce message
Lee Harvey Oswald est né en octobre 1939. Il demeure un enfant très choyé par sa mère.
En 1952, il a exactement 13 ou 14 ans. A cette époque il vit au texas avec sa mère. En 1953,il est placé dans une institution privée le Youth House. il l'a quitte le 7 mai 1953.
Il passe des tests d'orientation ou il apparait qu'il est un jeune intelligent, curieux, un peu tendu renfermé hésitant à parler de ses sentiments.

Note à propos de ce rapport: La commission Warren a reconnu que ce rapport indiqu'Oswald n'était pas assassin potentiel.

En janvier 1954 il déménage avec cette dernière pour la Nouvelle Orléans.
Puis le 26 octobre 1956, il se rend au centre d'entrainement des marines à San Diego.
a ce sujet, LHO désirait tellement rentrer dans les marine qu'à 16 ans il s'était fait fabriquer de faux papiers.
A quinze ans il s'est fait engager dans le Civil Air Patrol. préparation paramilitaire au statut de milice ou est exhalter un certain patriotisme.en admettant qu'Osawld soit tombé jeune dans le communisme, l'entrée dans le Civil Air Patrol lui aurait été interdit. Et fait interessant son instructeur dans cette milice est David Ferrie. qui connait l'ancien agent du FBI Guy Banister et Jack Ruby.

A dix huit ans Oswald est intégré dans les marines. Comment l'armée parfaitement anit communiste aurait elle laissé entrer un communiste dans ses rangs en pleine guerre froide?

Enfin Robert Oswald, le frère de Lee a déclaré que la série préférée de Lee était "I led three Lives". Histoire d'un agent du FBI se faisant passer pour un espion comuniste. Par la suite il recoit de la part de son frère le livre d'apprentissage tiré de la série. Il connaitra ce livre par coeur.

Aucune trace dans sa biographie d'un contact ou d'un intérèt particulier avec le communisme ou pour tout autre forme de régime.
L'intérèt marqué et prouvé d'Oswald pour le communisme n'apparait qu'au travers des interviews données en URSS ainsi qu'à la nouvelle Orléans. Et ce pas avant l'été 1963.

ce qui est très tardif...

[ Ce Forum est fermé ]

[ Ce fil est clos ]

De nombreux livres très rares sur Chapitre.com: Le temps du souvenir Rose Kennedy Le Rapport Epstein Edward Jay Epstein John F. Kennedy Claude Moisy Les assassins de Kennedy Thomas Buchanan John Kennedy, un homme de bonne volonté Marcel Lecomte Réduction de 5 euros avec le code "CADEAU"


Jack Ruby, John F. Kennedy, Howard Hughes, Lee Harvey Oswald, Billie Sol Estes, Sam Giancana, Bill Greer, J.D. Tippit, Fidel Castro, John Ligget, David Ferrie, Clay Shaw, Jean Hill, Lee Bowers, Earl Warren, Craig Zirbel, Frank Church, William Whaley, Betty Mc Donald, Robert F. Kennedy, Thomas Dillard, Jeane Dixon, Valery Kostikov, Edward Haggerty, Caroline Lebeau, John Gedney,...

Santo Trafficante Jr: Ce chef de la Mafia en Floride est accusé d'avoir menacé plusieurs fois la vie de JFK. Trafficante fut très impliqué dans des plans de la CIA destinés à assassiner Fidel Castro. On dit qu'il aurait...